solution Communale proposée par Commune de Mouans-Sartoux

3 questions à : Gilles Perole, Adjoint au Maire délégué à l’enfance et à l’éducation de Mouans Sarthoux

 

 

Quel a été l’impact de la campagne « My positive impact » sur votre initiative ?

 

Très sincèrement, depuis sa mise en place en 2011, notre initiative de régie municipale dédiée à la production d’aliments biologiques pour les cantines scolaires était déjà souvent médiatisée… Mais nous avons été heureux de figurer dans la liste des actions retenues par la Fondation, car nous pensons que cela peut contribuer à alimenter le débat sur ces questions d’alimentation locale, biologique et saine et surtout, donner envie à d’autres collectivités locales de faire comme nous.

 

 

Qu’est ce que cette campagne a changé pour vous ?

 

Cette campagne nous questionne sur la façon de dupliquer cette initiative dans d’autres territoires. Les citoyens qui ne nous connaissaient pas et qui nous ont découvert grâce à la campagne feront-ils en sorte que leurs collectivités réfléchissent à ces questions et mettent en œuvre un projet similaire ? A suivre…

 

 

Qu’attendez vous d’une médiatisation pour votre action ?

 

Nous avons besoin de communication, non pas pour développer notre projet car il est déjà bien en place, mais pour l’essaimer sur le territoire. Une régie agricole est une expérience merveilleuse pour les enfants, mais aussi pour les élus ! Ils redécouvrent les enjeux d’une agriculture de qualité, de proximité, savoureuse, et adaptée à la restauration scolaire. Pour aider à développer ce type d’actions, nous avons fondé il y a un an et demi le club des territoires 1+Bio qui regroupe déjà une trentaine de collectivités parmi lesquelles Loos en Gohelle, Grandes Saintes, ou Ungersheim. Nous espérons que ce réseau va grandir avec l’aide de cette campagne !

 

 

RÉSUMÉ:

Installée sur un terrain de quatre hectares préempté par la commune pour empêcher un projet immobilier, la régie agricole de la ville de Mouans-Sartoux a révolutionné la restauration collective sur le territoire. Les fruits et légumes y sont cultivés dans le respect des principes de l’agro-écologie (limitation des intrants chimiques, engrais verts, rotations des cultures…). A cette agriculture peu émissive en gaz à effet de serre s’ajoute une attention particulière portée aux graines et semences non ogm et souvent bio.

Fruits de ces efforts, les fruits et légumes 100% bio sont livrés quotidiennement aux cuisines intégrées des écoles et des crèches qui mitonnent des repas sains et savoureux pour les enfants, conformément aux principes du Programme national Nutrition Santé. En outre, la municipalité a mis un point d’honneur à proposer ces plats à prix constant pour les familles (1,86€ en 2013). Cette initiative a été suivie d’une action pour favoriser le tri et le recyclage et réduire le gaspillage alimentaire. Une expérience exemplaire (elle a reçu le 1er prix du trophée des Ecomaires pour la restauration bio durable), dont la méthode est parfaitement duplicable et qui devrait séduire de nombreuses autres collectivités locales !