solution Nord – Pas de Calais proposée par Pocheco

Emmanuel DRUON, président de Pocheco témoigne :

 

 

« Nous allons mettre en avant notre participation à cette campagne comme une reconnaissance de notre initiative. »

 

 

Qu’est ce qui vous a amené et motivé à créer votre association ? Comment l’idée vous ai  t’elle venue  ? 

 

POCHECO cherchait depuis plusieurs années à agir localement pour améliorer la situation environnementale de notre région qui est la plus dégradée de France. En effet, le Nord-Pas de Calais est fortement touché par une pollution de ses sols, de ses eaux et de son air. Ces pollutions ont un impact sur la qualité de vie des habitants.

Tout d’abord l’entreprise s’est concentrée sur l’amélioration de son activité propre afin de limiter au maximum son impact environnemental. Puis en 2009, Emmanuel Druon, président de POCHECO avec son équipe de direction et aidée par Louise Bellet, décide de créer l’association Pocheco Canopée Reforestation. Une association engagée pour le reboisement de la région. Les arbres sont une réponse évidente aux multiples problèmes régionaux, en particulier celui de la pollution de l’air et du réchauffement climatique. De plus, le Nord-Pas de Calais est la région la moins boisée de France.

POCHECO a choisi de créer l'association par passion pour les arbres et non pas par souci de compensation des arbres utilisés pour son activité principale. En effet, le papier utilisé par l’entreprise pour fabriquer ses produits provient exclusivement de forêts gérées dans le respect de la biodiversité des espèces et où chaque arbre coupé donne lieu à la replantation de trois jeunes pousses.

 

 

Pourriez-vous nous présenter rapidement votre parcours professionnel ? Votre formation ? Dans quel secteur avez vous exercé auparavant ? Quel est le lien avec votre activité actuelle ? 

 

 Après un parcours littéraire qui l’a emmené jusqu’à la Sorbonne, Emmanuel Druon a commencé sa carrière chez un géant de la cosmétique et du shampoing. En 1997, il retrouve la raison et reprend l’entreprise Pocheco, basée près de Lille, qui produit des enveloppes. Avec une centaine de collaborateurs, il développe l’entreprise grâce aux principes de l’écolonomie (faire des économies grâce à l’écologie). Et ça marche !

 

 

Comment avez vous pris conscience des enjeux climatique et du rôle que vous pouviez jouer ?

 

Nous avons voulu participé au « Plan Foret Régional » lancé par la région Nord-Pas de Calais pour contribuer à doubler la surface forestière entre 2009 et 2030.

 

 

Quels conseils donneriez vous à ceux qui souhaitent se lancer dans l’aventure  associative ?

 

Initiez changement que vous souhaitez voir sans attendre qu’une autre association ou organisme agisse à votre place. 

 

 

Qu’est ce que My Positive Impact vous a apporté à ce stade ? 

 

La campagne nous a permis de renforcer notre visibilité auprès de nos adhérents (mailings, messages facebook, articles sur le site internet www.pochecocanopeereforestation.org…) mais aussi auprès du grand public, grâce à un passage télévisé sur la chaine locale Grand Lille TV. Nous allons mettre en avant notre participation à cette campagne comme une reconnaissance de notre initiative. Nous en parlerons dans le prochain numéro de notre journal d’association et sur notre site internet.

 

 

RÉSUMÉ:

Avec seulement 90 000 hectares de forêts (9% de son territoire), la région Nord-Pas-de-Calais est la région la moins boisée de France. Fait aggravant, les massifs forestiers ayant survécu aux mines et à l’étalement urbain sont morcellés et quasi inexistants dans les zones urbaines et périurbaines.

L’entreprise Pocheco, très dépendante du bois pour ses productions d’enveloppes et de matériel de bureau, a décidé d’inverser cette tendance et de réduire l’empreinte écologique de son activités industrielle en créant en 2009 l’association Pochéco Canopée Reforestation.

Avec ce modèle de philanthropie innovant, elle invite chacun, - particuliers, habitants, entreprises, scolaires, collectivités locales - à participer à la plantation d’essences locales adaptées au sol, à la faune et au climat. Principaux puits de carbone naturels, les arbres peuvent en stocker 14,7 kg CO₂ par an. Avec 36 000 arbres plantés grâce au soutien actif de la région Nord-Pas-de-Calais depuis sa création, cette action a déjà permis de stocker plus de 529 tonnes de CO₂. C’est 529 tonnes de CO₂ de moins de rejetés dans l’atmosphère ! Mais les bienfaits écologiques des arbres ne s’arrêtent pas là, ils améliorent aussi la qualité des sols, fabriquent de la matière organique nourissant et préservant la terre, constituent des zones de refuge pour la biodiversité et leur belle présence paysagère contribue au bien-être des habitants.

 

Découvrir les écolonomies de l'entreprise Pocheco