solution France proposée par Canibal

C’est une drôle de petite machine verte aux allures de distributeur de café qui vous fixe gentiment avec ses deux yeux en carton : mais au lieu de vous donner un espresso, elle avale vos gobelets, canettes et autres bouteilles plastiques pour les recycler. Et ensuite Canibal, c’est son nom, se transforme en une sorte de machine à sous : chaque déchet jeté actionne un jeu qui peut vous faire gagner des bons cadeaux, des cafés et thés ou vous propose de planter un arbre en amazonie pour financer la compensation carbone des émissions de GES.

Dernier acte, la machine produit un nouveau matériau le Caniplac conçu à partir des matériaux recyclés qu’elle a ingurgité.

Mise en place dans près de 100 entreprises et des gares d’Île-de-France principalement, cette initiative joue sur le côté ludique et non moralisateur de l’acte de tri pour inciter les salariés des entreprises partenaires et les citoyens en général à s’impliquer concrètement dans la réduction des déchets ménagers et le recyclage hors domicile. Une belle façon de revaloriser le “geste” de tri (les déchets sont posés et non pas “jetés” dans Canibal).