solution Nationale proposée par Fédération Nationale Avenir et Qualité de vie des Personnes Agées

Didier SAPY, Directeur de la FNAQPA et responsable du projet ADD’AGE témoigne de la campagne My positive Impact :

 

"La FNAQPA s’est donnée pour mission de contribuer à l’évolution qualitative de l’accompagnement des personnes âgées. Dans nos réflexions pour l’accessibilité financière aux établissements et services, l’adaptation de l’habitat tout au long d’un parcours résidentiel, l’amélioration de la qualité de vie ou encore le respect des droits et des libertés, nous nous sommes rendus compte qu’une démarche de développement durable pouvait permettre aux établissements et services de travailler sur l’ensemble de ces thématiques tout en anticipant des réglementations environnementales importantes à venir.

Etant personnellement convaincu de tous les bénéfices potentiels de cette démarche, il était nécessaire de sensibiliser l’ensemble du secteur en s’appuyant sur des preuves concrètes à la fois scientifiques et de terrain.

Ce projet est donc né de la volonté de tester la mise en œuvre d’une démarche de développement durable dans le cadre spécifique du fonctionnement des établissements et services pour personnes âgées afin d’en montrer les bénéfices et d’engager une réflexion dans l’ensemble du secteur.

En tant que citoyen, j’étais sensibilisé aux actions écologiques possibles chez moi mais à l’échelle de la fédération, nous avions du mal à faire le lien avec ces actions grand public plutôt environnementales et les préoccupations du secteur. C’est l’arrivée des lois Grenelles qui nous a poussés à réfléchir à la question à travers les obligations environnementales, afin d’anticiper les solutions dans un secteur déjà très contraint.

Nous nous sommes alors rendus compte que l’impact des établissements et services est multiple en tant que lieu de vie, qu’entreprise sociale créatrice d’emplois, consommatrice de biens et services ou productrice de déchets. Le développement durable apporte à ces structures un espace de créativité dans un univers très réglementé.

De plus, les 3 piliers du développement durable correspondent parfaitement aux valeurs de la fédération car ils replacent la personne âgée au cœur de la démarche en tant que personne habitant un lieu de vie (environnement) communautaire (social) dont elles sont le principal financeur (économique).

Il est alors devenu évident que la fédération nationale devait s’engager en utilisant son réseau pour sensibiliser le secteur, diffuser les bonnes pratiques existantes et faire partager sa conviction.

My Positive Impact nous a apporté de la notoriété à travers une vitrine grand public qui a permis de valoriser les établissements et services pour personnes âgées en montrant qu’ils savent se saisir des enjeux de société et que ce sont de réels acteurs territoriaux.

Nous sommes fiers d’avoir fini 23ème au milieu de tous ces projets innovants et pertinents. Cela prouve que ADD’AGE a su intéresser, et à travers nos communications et nos évènements, nous valoriserons cette reconnaissance et ce soutien.

L’aventure My Positive Impact nous aide à faire connaitre cette solution et son caractère reproductible. A nous de continuer l’aventure en donnant envie au maximum d’établissements et de services de rentrer dans l’aventure du développement durable."

 

RESUME :

 

Le vieillissement de la population, ajouté à l’évolution des modes de vie familiaux, conduit 1 500 000 personnes à vivre dans des établissements pour personnes âgées en Europe. Comment transformer cette donnée socio-démographique inéluctuable en richesse économique, environnementale et sociale ?

 

Pour répondre à ce problème, quinze sites pilotes ont expérimenté la démarche de recherche-action innovante ADD'AGE. Les plans d’actions - adaptés aux contextes des sites - sont très variés, allant de la réduction du gaspillage alimentaire au recours aux énergies renouvelables, en passant par l’organisation de filières de tri (livres, marc de café…), la suppression des pesticides dans les espaces verts, ou encore l’utilisation de produits éco-labellisés pour l’entretien et l’hygiène.

 

Cette initiative apporte la preuve que la mise en place du développement durable dans ces structures est un outil de performance et d’efficience. En interne, ADD’AGE lance une nouvelle dynamique, innovante et stimulante pour les résidents, avec un effet “boule de neige” pouvant aller jusqu’à la création de nouvelles filières locales.

 

A terme, le projet vise les 8000 établissements d’accueil pour personnes âgées dépendantes et les 9000 services d’aide à domicile pour personnes agées : un impact potentiel  gigantesque, avec à la clé un mieux vivre pour les résidents et leurs familles.