Partagez
1 689
Je vote
12/14

Précieuses chutes...

Start-up / PME
Solution proposé par
Authentic Material
Déchets Citoyenneté
1 689
Et si les chutes de cuir, cornes et autres coquillages redevenaient des matières précieuses pour l’artisanat d’art ?

Grâce à l’imagination et à la technologie d’Authentic Material, les chutes de corne, de cuir, ou encore de coquillage, deviennent des matériaux naturels précieux… Choisis selon des critères éthiques et qualitatifs respectueux de l’environnement et des animaux, les fournisseurs sont tous réputés pour leur savoir-faire : les cornes viennent d’Aubrac, les huîtres de l’Etang de Thau, et le cuir de tanneries implantées dans le Tarn. La matière première récupérée (chutes, déchets, résidus) est broyée sous forme de poudre et ré-agglomérée selon une technique innovante qui n’utilise aucun produit chimique. Initialement utilisée sur les résidus de corne, elle a été étendue aux autres matières (coquillages, cuir…). Ces nouvelles matières premières naturelles, éco-certifiées, sont revendues à des artisans ou industriels du luxe, sensibles à une démarche éco-responsable (coutellerie, lunetterie, joaillerie et horlogerie, maroquinerie, décoration…).

En (re)créant ces nouvelles filières d’approvisionnement de matières oubliées, Authentic Material valorise le made in local et le savoir-faire artisanal. Le potentiel est important : rien que pour les huîtres, 15 millions de coquilles dans le monde sont valorisables… Une extension de la filière aux pièces de plus grande taille utilisées dans l’ameublement et la décoration intérieure est prévue, afin de démocratiser la démarche et d’élargir l’accès de ces précieuses matières oubliées au public amateur de belles réalisations... 

Approfondir : Site Internet

Chiffres clés 

  1. 1/3 des peaux traitées pour le cuir sont valorisables
  2. 2/3 des cornes brutes sont valorisables
  3. 80 000 tonnes de coquilles d’huîtres produites en France chaque année et sont valorisables
  4. Dans la coutellerie, les 2/3 de la corne brute achetée étaient auparavant jetés et sont aujourd’hui exploités
10/13
1 253
Du maraichage sur les toits
La Marmite Urbaine
Associations

Et si l’on cultivait des fruits et légumes anciens sur les toits des villes ?

Déchets Alimentation
6/13
2 818
Des confitures anti-gaspi
J’aime Boc’oh
Associations

Et si les fruits et légumes invendus devenaient de délicieuses confitures ?

Déchets Alimentation