Partagez
17 642
24/100

Le miscanthus, une énergie locale et durable

Solution proposé par
Novabiom
Énergie Habitat et cadre de vie
17 642
Et si on développait une filière de miscanthus pour remplacer les énergies fossiles dans les zones rurales ?

Le miscanthus pousse vite, sans irrigation, ni d’engrais ou pesticides (préservant la ressource en eau), et offre une récolte par an durant 20 ans pouvant servir de combustible aux chaudières à biomasse. Son bilan CO2 est neutre car le CO2 émis à la combustion est équivalent à la consommation de la plante lors de la photosynthèse. Alors pourquoi s’en priver ?

Pour structurer et organiser le développement de la filière “biomasse agricole/miscanthus”, Novabiom accompagne les agriculteurs (fourniture de plants, conseil agronomique…) et développe ses utilisations potentielles, nombreuses : énergie, paillage horticole pour les collectivités et particuliers, litières animales absorbantes et compostables, matériaux bio-sourcés (isolant du bâtiment, bioplastique,etc..). Les agriculteurs adhérents à la démarche deviennent acteurs d’une économie circulaire car les résidus biosourcés du miscanthus sont biodégradables et réutilisables et ils sécurisent leurs revenus.

En Bretagne, une entreprise de production de fourrage pour l'alimentation animale a ainsi pérennisé son activité en proposant à ses adhérents de produire du miscanthus en substitution du charbon pour déshydrater la luzerne. Résultat : une réduction de 60% de GES de l’activité.

Aujourd’hui, 3000 ha de miscanthus ont été plantés depuis 2007 et plus de 400 agriculteurs ont rejoint la démarche.

> Voir des vidéos des projets miscanthus

Chiffres clés

  • 1ha de miscanthus = 7 000 L de Fuel
  • 3000 ha de miscanthus plantés depuis 2007.
  • Plus de 400 agriculteurs concernés.
66/100
4 084
Programme Boréal
7 intercommunalités du Nord - Pas de ...

Et si la réutilisation des bouteilles en verre devenait simple et vertueuse ?

Énergie