Partagez
97 356
8/100

Insectes comestibles

Solution proposé par
Micronutris
Alimentation
97 356
Et si des insectes comestibles pouvaient diversifier nos sources de protéines ?

Le philosophe grec Aristote faisait déjà l’éloge de leur « saveur exquise » au 4è siècle avant Jésus Christ : la société toulousaine Micronutris remet les insectes comestibles au goût du jour en créant des produits alimentaires grand public à base de ténébrions meuniers ou de grillons domestiques (biscuits salés ou sucrés, pâtes alimentaires à base d’insectes, insectes déshydratés pour l’apéritif…).

Les insectes sont élevés et transformés sur place (une garantie d’exigence sanitaire et nutritionnelle) et nourris avec des aliments issus de l’agriculture biologique…. Pour baliser cette nouvelle voie alimentaire, Micronutris s’est associé à de nombreux partenaires dans le secteur de la recherche et de l’innovation (école supérieure d'ingénieurs de l'université de Caen Basse-Normandie ; école nationale supérieure agronomique de Toulouse ; etc).

Peu gourmande en eau, peu génératrice de déchets, l’entomophagie est favorable au climat : produire un kilo de vers de farine rejette 10 à 100 fois moins de gaz à effet de serre qu’un kilo de viande de porc. Et à poids égal, le cochon produit 8 à 12 fois plus d’ammoniac que les grillons…

Ces atouts écologiques vont ils nous convaincre de croquer du grillon ? A tester !

> Découvrez la campagne de crowdfunding de Micronutris

Chiffres clés

  • Les insectes complètent les régimes alimentaires d'environ 2 milliards de personnes (FAO, 2013)
  • Près de 1200 espèces d’insectes comestibles existent à travers le monde
  • MICRONUTRIS élève et produit 1 tonne par mois d’insectes
  • Les insectes produisent 100 fois moins de déchets qu’un élevage traditionnel de bœufs (Source : FAO, 2013)
  • 2 kg d’aliments sont nécessaires pour produire 1 kg d’insectes, tandis que les bovins exigent 8 kg d’aliments pour produire 1 kg de viande (Source : FAO, 2013)
  • L’élevage des insectes rejette beaucoup moins de gaz à effet de serre que l’élevage traditionnel :
    • Pour un bœuf : CO2 : 7,08 grammes par jour / CH4 : 0,283 g/jour / NH3 : 170 g/jour
    •  Pour un porc : CO2 : 27,96 g/jour / CH4 : 0,098 g/jour / NH3 : 75 g/jour
    •  Pour un grillon domestique : CO2 : 0,09 g/jour / CH4 : 0,002 g/jour / NH3 : 8,8 g/jour
Prix du Public
3/100
157 271
Bleu-Blanc-Coeur, Eco-Méthane
Bleu Blanc Cœur

Une solution pour diminuer les émissions de méthane produites par l’agriculture et l’élevage

Habitat et cadre de vie Alimentation
64/100
4 418
Bon pour le Climat
Bon pour le Climat

Et si la cuisine française était aussi bonne pour le climat ?

Habitat et cadre de vie Alimentation