Partagez
1 745
Je vote
11/14

Ils sont bons nos invendus

Start-up / PME
Solution proposé par
PHENIX SAS
Déchets Citoyenneté
1 745
Et si nos invendus alimentaires connaissaient une double vie ?

Le gaspillage alimentaire est l’une des plus grandes aberrations contemporaines : un tiers des aliments produits est jeté tous les ans. Et côté entreprises, les invendus coûtent cher en collecte et traitement. Pour répondre à cet enjeu, une loi anti-gaspillage a été votée en France en mars 2016. PHENIX s’inscrit dans cette nouvelle dynamique avec une plate-forme web qui met en relation, en temps réel, l’offre d’invendus et la demande. Les produits sont ensuite redistribués et livrés gratuitement sous forme de dons à des associations. S’ils sont impropres à la consommation humaine, les produits sont revendus à des déstockeurs soit pour de la nourriture animale , soit pour le compost ou la méthanisation.

Une logistique en circuit court, desservant super et hypermarchés, mais également petites surfaces de proximité a été mise en place. Enfin, PHENIX propose un accompagnement de ses partenaires pour les conduire à une activité « zéro déchet » grâce à a création de nouvelles filières de revalorisation et à la sensibilisation des salariés.

Grâce à cette initiative, ce sont 25 tonnes de nourriture consommable qui sont sauvées chaque jour, soit 40 000 repas quotidiens servis par les associations partenaires.

Les perspectives de développement de PHENIX et de son incubateur de projets anti-gaspillage (PHENIX Lab) sont importantes en France (15 antennes créées depuis 2014), comme à l’international. En répondant à un besoin social croissant, dans un contexte de crise migratoire aigüe, et en multipliant les filières de revalorisation des déchets et invendus, l’initiative s’inscrit dans une nouvelle économie circulaire mondiale dont le marché est en pleine expansion…

Approfondir : Site Internet

Chiffres clés

  1. 5 500 tonnes de produits alimentaires et non alimentaires récupérées depuis 2014 et redistribuées aux associations caritatives (soit l’équivalent de 13,5 millions d’euros HT)
  2. 5000 associations caritatives partenaires sur tout le territoire
  3. 700 partenaires-clients de la grande distribution
  4. 20 tonnes de déchets alimentaires ou invendus récupérées par jour, soit 40 000 équivalents repas par jour
  5. 80 collaborateurs dans 18 antennes locales et 3 filières internationales
6/13
2 818
Des confitures anti-gaspi
J’aime Boc’oh
Associations

Et si les fruits et légumes invendus devenaient de délicieuses confitures ?

Déchets Alimentation
5/13
2 922
Déménager à vélo
L’Atelier Remuménage
Associations

Et si on réduisait notre empreinte carbone, même pendant un déménagement ?

Mobilité Déchets