En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de réaliser des statistiques de visites et de vous proposer une meilleure expérience. Pour en savoir plus sur les cookies cliquez ici.

logo Carrefour

 

Notre ambition : réduire l’impact environnemental de notre activité

et lutter contre le changement climatique

  

Noël Prioux, Directeur Exécutif Carrefour France, déclare : 

 

« Carrefour et ses équipes sont fiers de s’engager au côté de la Fondation Nicolas Hulot pour lutter contre le changement climatique. Cette mobilisation collective sera l’occasion d’accélérer nos initiatives développement durable et d’encourager nos clients et partenaires à nous suivre dans cette voie ».

 

Depuis plus de 20 ans, Carrefour fait preuve d’un engagement pionnier en matière de RSE dans son secteur et intègre les principes du développement durable à tous les niveaux de son activité. Carrefour est convaincu que la performance se mesure également par sa contribution positive à la société et à la planète.

 

Pour réduire son empreinte environnementale et assurer la pérennité de son activité sur le long terme, le groupe Carrefour a choisi de mettre en œuvre un plan global de développement durable autour de 3 axes : lutter contre toute forme de gaspillage, préserver la bio diversité et accompagner ses parties prenantes dans ce domaine.

 

Carrefour s’est ainsi fixé des objectifs ambitieux afin de réduire sa consommation énergétique, ses émissions de CO2, ses déchets.  A travers son partenariat avec la Fondation Nicolas Hulot, Carrefour poursuit son engagement en faveur de la lutte contre le changement climatique, souhaite accélérer la mobilisation de son écosystème (clients, fournisseurs et collaborateurs) et participer au côté de la fondation à cet élan collectif.

 

Limiter l’utilisation des ressources en luttant contre toutes les formes de gaspillage

 

Carrefour se mobilise depuis 2004 pour minimiser son empreinte environnementale à travers un plan d’efficacité d’énergétique dans ses magasins et une optimisation de sa politique transport et logistique. D’ici 2020 Carrefour s’engage à réduire de 30% la consommation énergétique de ses magasins et de diminuer de 40% ses émissions de gaz à effet de serre en France.

 

Dans ses magasins, le distributeur a mis en place une gestion technique centralisée et installé des équipements économes en énergie. Pionnier dans ce domaine, Carrefour est le premier distributeur à tester les portes sur les meubles réfrigérés et surgelés dès 2004 et réfrigérés dès 2009, permettant une économie d’énergie de 60%. L’enseigne déploie également dans ses magasins un éclairage « nouvelle génération » plus économe en énergie, et  met en place des solutions d’économie circulaire en récupérant la chaleur produite par les meubles froids pour chauffer l’eau, par exemple.

 

Pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre, Carrefour expérimente aussi des installations frigorifiques fonctionnant avec des fluides naturels permettant de supprimer les émissions de gaz à effets de serre. ..

 

Grâce à ces initiatives,  la consommation énergétique moyenne des hypermarchés a diminué de plus de 37% entre 2004 et 2014, soit une économie correspondant à la consommation énergétique annuelle de plus de 140 000 foyers. Entre 2006 et 2014, les magasins Carrefour Market ont réduit leur consommation énergétique de plus de 20% et continuent les efforts en ce sens.

 

En 2014, Carrefour a été le premier distributeur français certifié ISO 50001 par AFNOR Certification. Cette certification témoigne de l’engagement de l’enseigne et de ses collaborateurs en matière de politique d’efficacité énergétique.

 

Afin de réduire ses émissions de CO2, Carrefour a également mis en place une politique ambitieuse en matière de logistique : précurseur dans le domaine, Carrefour a favorisé les modes de transport alternatifs avec le développement du ferroviaire ou du fluvial pour ses achats non alimentaires. L’enseigne a aussi opté pour des véhicules plus silencieux et moins polluants et déploie de nombreuses solutions pour optimiser le remplissage de ses camions et réduire ainsi le nombre de kilomètres parcourus. Enfin, Carrefour expérimente des camions roulant au biométhane issus de la valorisation des déchets de ses magasins.

 

Carrefour est aussi engagé au quotidien pour lutter contre le gaspillage alimentaire. L’enseigne est le premier distributeur à avoir engagé une réflexion sur l’allongement des dates limite de consommation de ses produits. L’entreprise est également en relation avec les associations caritatives depuis de nombreuses années pour redistribuer les invendus. En 2014, plus de 77 millions de repas ont été distribués. Une politique anti-gaspi reconnue par l’Etat français : le 16 octobre 2014, Carrefour s’est vu remettre le Prix Anti-Gaspi 2014 des mains de Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture.

 

Respecter la planète en préservant la biodiversité

 

L’anti-gaspillage, c’est aussi honorer la confiance qu‘accordent les clients à notre enseigne, en proposant des produits durables, respectueux des hommes et de l’environnement. Carrefour est ainsi le premier distributeur français à avoir mis en place une politique de pêche responsable, en cessant progressivement depuis 2007 de commercialiser des espèces de poissons d’eau profonde et en doublant ses références de poissons MSC (label garantissant les ressources et la traçabilité des espèces).

 

Afin de lutter contre la déforestation, Carrefour s’engage à utiliser du bois ou du papier issus de forêts gérées durablement (FSC ou PEFC). Carrefour privilégie également l’utilisation d’huile de palme durable pour la fabrication de ses produits, et quand cela est possible la substitue par d’autres huiles végétales.

 

Encourager ses clients, collaborateurs et partenaires à s’engager pour le développement durable

 

En tant que 1er groupe français de distribution, Carrefour s’engage à sensibiliser tout son écosystème aux démarches de développement durable. L’enseigne travaille depuis de nombreuses années avec ses fournisseurs pour identifier les axes d’amélioration et proposer des bonnes pratiques, et met à leur disposition l’Autodiagnostic de développement durable créé avec la participation de l’ADEME et du WWF.

 

Carrefour veut aller encore plus loin en 2015 avec la Fondation Nicolas Hulot : la campagne « My Positive Impact » va faire émerger et mettre en lumière des solutions inspirantes qui vont amener les entreprises à se transformer et les consommateurs à se mobiliser pour agir en faveur du climat.

Je partage cette page
2 301 777Voix données
73 171Inscrits